Séminaire "Conflits et crimes socio-environnementaux au Brésil"

Le 25/11/2021

avec Bruna Pastro Zagatto, CEVIPOL/ULB, Tatiana Dias Gomes, UCL, Juliette Woitchik, Université Saint-Louis & Larissa Mies Bombardi, CEVIPOL/ULB

En collaboration avec le Centre d'Étude de la Vie Politique (CEVIPOL)

"Mécanismes de fonctionnement et de maintien de la nécropolitique socio-environnementale au Brésil" par Bruna Pastro Zagatto, CEVIPOL/ULB
À partir de l'étude de cas de la Baía de Todos os Santos au Brésil, j'ai l'intention de montrer comment les politiques développementalistes de l'État brésilien et des grandes entreprises pétrolières créent une politique d'annihilation des territoires, les transformant en zones sacrificielles. La mort des vies humaines et non humaines et des écosystèmes devient alors un projet gouvernemental qui se reproduit à travers des structures et des mécanismes consolidés.

Bruna Pastro Zagatto est diplômée en Sciences Sociales par l’Université de São Paulo (USP), Brésil. En 2019, elle a obtenu un doctorat en anthropologie par l’Université Federal de Bahia en cotutelle avec l’Université de Strasbourg. Elle a été professeur suppléante au département d'anthropologie et d'ethnologie de l'Université Fédérale de Bahia (UFBA) entre 2018 et 2020. Elle est actuellement chercheuse postdoctorale au Centre d’études de la vie politique (CEVIPOL) à l’Université Libre de Bruxelles et collaboratrice du Centre Interdisciplinaire d'Étude des Amériques (AmericaS - ULB).

"Mesures judiciaires et extrajudiciaires face aux grandes catastrophes socio-environnementales: le cas Samarco Mineração S.A." par Tatiana Dias Gomes, UCL
La recherche interroge la performance des agences étatiques (judiciaires ou environnementales) face aux grandes catastrophes socio-environnementales. Le cas examiné est survenu en 2015, au Brésil. Le bassin hydrographique du Fleuve Doce a été dévasté par une tragique avalanche de déchets toxiques issus du barrage du Fundão après sa rupture, due à des défauts de construction, de maintenance et de surveillance. Le barrage était administré par Samarco S.A., Vale S.A. et BHP Billiton, trois entreprises du secteur minier. Après la rupture, les agences étatiques ont demandé aux entreprises de donner satisfaction aux victimes (humaines et non humaines) par l’indemnisation, la compensation ou la réhabilitation. Les résultats de cette injonction sont divers et incluent des mesures tant judiciaires qu’extrajudiciaires. La recherche vise l’identification et l’analyse de ces mesures.

Tatiana Dias Gomes : Avocate avec expérience dans conflits agraires et socio-environnementaux entre entreprises et peuples / communautés traditionnelles. Professeure de Droit à l’Universidade Federal da Bahia, Brésil. Participation à des anthologies poétiques et des récits. Doctorante en Criminologie à l'Université Catholique de Louvain sous la direction du professeur Dan Kaminski.

"Les boues de Samarco : recomposition des attachements au fleuve Rio Doce dans la communauté de Regência, Espirito Santo" par Juliette Woitchik, Université Saint-Louis
Après une brève présentation de l’événement de la rupture du barrage minier du Fundão du 5 novembre 2015, je montrerai comment celui-ci a affecté la communauté et le territoire de Regência, à l’embouchure du fleuve Rio Doce. Je mettrai en avant le fait que la contamination du fleuve se superpose aux dégradations environnementales liées à un contexte historique de modernisation et d’industrialisation tardive de la région.

Juliette Woitchik : Après avoir terminé mes études en anthropologie à l’ULB, je suis à présent doctorante en anthropologie à l’Université Saint-Louis – Bruxelles. Ma thèse, tout comme mon mémoire, porte sur le Brésil, où je me rend régulièrement pour effectuer des terrains ethnographiques.

"Colonialisme moléculaire: conflits agraires, mort et empoisonnement aux pesticides au Brésil" par Larissa Mies Bombardi, CEVIPOL/ULB

Larissa Mies Bombardi : Bachelor, maîtrise et doctorat en géographie de l'USP. Professeur au département de géographie de l'université de São Paulo (USP) depuis 2007. Elle a effectué un post-doctorat à l'Universidade Federal Fluminense en 2015 (Capes), à l'Université de Strathclyde - Écosse - en 2016/2017 (FAPESP) et est actuellement chercheuse postdoctorale à la VUB, Bruxelles.

Jeudi 25 novembre 2021 de 16h à 17h30

Salle Kant
Institut d’études Européennes
Avenue Franklin Roosevelt 39
1050 Ixelles

Contact : Bruna.Pastro.Zagatto@ulb.be

Entrée libre, sans inscription