Midis de STRIGES "Lumière sur un impensé littéraire : la figure du prostitué"

Le 05/05/2021

par Nicolas Duriau, ULB

Les Midis de STRIGES reviennent pour l’année académique 2020-2021 ! De l’urbanisme à la pharmacie en passant par la sociologie, l’histoire ou encore le droit, les Midis s’inscrivent dans une perspective interdisciplinaire où tous les sujets ont pour lien les études de genre.

"Le plus vieux métier du monde" : ainsi désigne-t-on la prostitution, quels que soient les habits qu’elle revêt. Depuis celle qui racole en rue jusqu’à la femme entretenue, les prostituées fascinent autant qu’elles font peur. Étudiées par les sociologues et les historien·nes, elles deviennent très tôt des personnages littéraires ambivalents. Mais tarifer son corps est-il une pratique uniquement féminine ? Du tournant des Lumières à la Belle Époque, de nombreux romans d'expression française invitent à penser le contraire.

Chargé d'un mandat d'aspirant du F.R.S.-FNRS depuis le mois d'octobre 2019, Nicolas Duriau est actuellement doctorant en langues, lettres et traductologie à l'Université libre de Bruxelles. Titulaire d'un master en Langues et lettres françaises et romanes (à double finalité troisième langue romane et didactique du français langue maternelle), il s'intéresse aux littératures francophones des XVIIIe et XIXe siècles, étudiées au prisme de l'histoire des prostitutions et des homosexualités masculines. Après la défense d'un mémoire de maîtrise intitulé Aux dépens(es) d'Aphrodite : écrire la prostitution au masculin dans le roman du libertinage au tournant des Lumières (1770-1800) et rédigé sous la direction de Valérie André (ULB, F.R.S-FNRS), il prépare désormais une thèse de doctorat qu'il consacre, de manière plus large, aux figurations romanesques des prostitutions masculines, hétéro- comme homosexuelles, depuis le tournant des Lumières jusqu'à la Belle Époque. Étudiant l'évolution d'une figure littéraire impensée, celle du prostitué, qu'il envisage comme l'expression d'un fait social invisible, il est l'auteur de plusieurs articles en études des représentations abordant, de près ou de loin, ces différentes questions de genre et de sexualité.

Mercredi 5 mai 2021 de 12h15 à 14h

Salle de réception
Bâtiment R – 3e niveau – R3.105
Avenue Antoine Depage 1
1050 Bruxelles

Toutes les séances mensuelles sont gratuites, inscription pour la retransmises sur Teams : ici

Voir tous les évènements