east FR

Cours-conférence « Jeunes migrants hmongs à Vientiane (Laos) : comprendre le rôle des espaces publics virtuels dans la définition de leur identité »

par Clémentine Léonard, EASt, ULB

Dans le cadre du cours, ANTHROPOLOGIE DES SOCIETES D’ASIE ORIENTALE (SOCAD491)

Cette intervention vise à établir des liens entre jeunesse, migrations et espaces publics (principalement digitaux), et à présenter les premiers résultats d’un terrain exploratoire mené de mars à mai 2017.
Au Laos, les jeunes des milieux ruraux sont de plus en plus attirés par la ville, à la recherche de meilleures opportunités en termes d’éducation et d’emploi mais aussi par attrait pour la modernité qui y est associée. À l’heure d’une « globalisation digitale » et du succès croissant des réseaux sociaux au Laos, il y a lieu de s’interroger sur le rôle du virtuel comme espace public et de l’influence des réseaux sociaux, des images et langues (nationale et internationales) qu’ils véhiculent, sur les jeunes ruraux qui parlent une langue minoritaire et s’installent dans la capitale. En outre, l’ethnie hmong, en raison de la diaspora établie aux Etats-Unis, en France et en Australie, a développé une forte activité en ligne connectant des individus à des milliers de kilomètres. Cette présence permet de mettre en valeur la langue et la culture hmong (vidéos, musique, vêtements traditionnels etc.) aux yeux des jeunes vivant au Laos.
Après des considérations plus théoriques, je présenterai les premiers résultats de cette recherche. J’établirai tout d’abord le profil de ces jeunes migrants que j’articulerai ensuite avec l’usage qu’ils ont des espaces publics virtuels.

Biographie :
Suite à son master en Anthropologie du développement et des dynamiques sociales, Clémentine Léonard a travaillé dans le secteur associatif à Bruxelles auprès de populations issues de la migration. En parallèle, elle a obtenu un master en Sciences du langage donnant lieu à une enquête sur les liens entre langues et identités chez de jeunes chrétiens d’Orient en contexte urbain. Après deux ans d’expérience au sein d’une ONG de développement dans le Nord-Est du Laos, elle entame une recherche doctorale dans le cadre du projet ARC GENEsYs, considérant les espaces publics – physiques et numériques – comme une fenêtre à travers laquelle il est possible d’explorer comment se définissent et se redéfinissent les jeunes qui ont migré vers la capitale du Laos. Clémentine souhaite étudier les dynamiques de socialisation intra- et intergroupes des nouveaux arrivants, le maintien et la création des réseaux au sein desquels ils s’inscrivent en s’intéressant particulièrement à la dimension sociolinguistique de leurs pratiques.

Mardi 27 février 2018 de 14h à 16h

Auditoire AY.2.112
Bâtiment A – Porte Y – 2e niveau – Local AY.2.112
Avenue F. Roosevelt 50
1050 Bruxelles

Entrée libre et gratuite, sans inscription

Titulaire du cours : Vanessa Frangville