Colloque « Sexologie et idéologie à l’âge de l’institutionnalisation (1960-2000) »

 

Dans le cadre de l’ARC Révolution sexuelle et (dé)pilarisation de 1960 à 2000 : Une spécificité belge ? Contribution à une histoire des normes de genre et de sexualité.

Ayant pour objet la sexualité, la sexologie est un ensemble de savoirs et de pratiques ayant vocation à réguler et/ou à transformer l’ordre social en définissant les normes prévalant dans l’intimité. Elle est à ce titre un outil puissant pour les idéologies. Elle véhicule des savoirs et met en œuvre des pratiques en adéquation avec des doctrines, des systèmes de pensée ou des dogmes. Cette question des rapports entre sexologie et idéologie apparaît particulièrement pertinente dans le contexte de l’après Seconde Guerre mondiale, alors que la discipline connaît un double processus de  professionnalisation et d’institutionnalisation.

Having for object sexuality, sexology is a set of knowledge and practices having vocation to regulate or transform social order by defining the norms prevailing in the intimacy. As such, it is a powerful tool for ideologies. It conveys knowledge and implements practices in line with doctrines, systems of thought or dogmas. This question of the relationship between sexology and ideology seems particularly relevant in the post-Second World War context, when sexology undergoes a process of professionalization and institutionalization

Mercredi 21 mars / Wednesday March 21 : Séance d’ouverture/Opening session

  • 17:00 Accueil / Welcome
  • 17:30 Introduction Cécile VANDERPELEN-DIAGRE (Université libre de Bruxelles) & Sylvie CHAPERON (Université Toulouse Jean-Jaurès)
  • 18:00 Opening Lecture. Kate FISHER (University of Exeter, MSH Visiting Professor)
    Chair : Tommy De Ganck (ULB)  « The scientists who … brought us closer to our liberated selves ». Early sexology in 20th century culture.
  • 19:30 Discussion. Sylvie CHAPERON (Université Toulouse Jean-Jaurès) & Christophe ADAM (Université libre de Bruxelles)
  • 20:00 Reception

Jeudi 22 mars / Thursday March 22

  • 9:00 Accueil / Welcome
  • 9 :15 – 11:15  Sexologie et catholicisme  / Sexology and Catholicism
    Chair : Azzurra Tafuro (Université libre de Bruxelles)
    – Cécile Vanderpelen-DIAGRE (Université libre de Bruxelles) Les colloques internationaux de sexologie et l’Université catholique de Louvain.
    – Isabelle PERREAULT (Université d’Ottawa) Aux racines de la sexologie made in Québec : pour un épanouissement de la personne par l’omniprésence du corps dans la vie spirituelle.
    – Chiara BECCALOSSI (University of Lincoln) Italian sexology after WWII: The case of sexual endocrinology.
  • 11:15 Pause café /Coffee break
  • 11:30 – 13:30  Libération et révolution sexuelles  / Sexual liberation and revolutions
    Chair : Ofer NUR (Tel Aviv University)
    – Alain GIAMI (Institut national de la santé et de la recherche médicale) « Sex research» : la constitution d’un champ.
    – Agnieszka KOSCIANSKA (University of Warsaw) From « treatment is possible and effective » to « homosexuality is neither an illness, nor a sexual deviation »: sexology, homosexuality and emancipation during the long 1970s in state socialist Poland.
    -Taline GARIBIAN (Oxford University) «Ce n’est pas une prime à la liberté sexuelle ».  L’ouverture de centres de planning familial en Suisse romande (1965 – 1975).
  • 13:30 Pause déjeuner / Lunch break
  • 14:30 – 16:30 Institutionnalisation et scientificisation / Institutionalization and scientificization
    Chair : Chris Paulis  (Université de Liège)
    – Cynthia KRAUS, Véronique MOTTIER et Vincent BARRASS (Université de Lausanne) Kinsey, Masters & Johnson, and Kaplan abroad: Americanism as an engine of discovery of sexology (Lausanne, 1950-1980).
    – Lutz SAUERTEIG (Newcastle University) Normalising young people’s sexual behaviour: Sex surveys in Post-War Germany, c. 1945-1980.
    – Caroline RUSTERHOLZ (Birkbeck University of London) British women doctors and sexual disorders 1930-1970.

 Vendredi 23 mars / Friday March 23  

  • 9:30 Accueil / Welcome
  • 10:00 – 12:00  Sexologie et guerre froide  / Sexology in the cold War
    Chair : Anne-Sophie  CROSETTI (Université libre de Bruxelles)
    – Dagmar HERZOG (City University of New York) How psychoanalysis got sexually conservative: the «Jewish science» crosses the Atlantic.
    – Wannes DUPONT (Universiteit Antwerpen) The continental model. Interpol, homosexuality and moral restoration in the early cold war era.
    – Dan HEALEY (University of Oxford) Russian homophobia from Stalin to Sochi.
  • 12:00 – 13:15 Pause déjeuner / Lunch break
  • 13:15 – 14:30 Décolonisation et évolution des savoirs sexologiques   /  Decolonization and evolution of sexological knowledge
    Chair : Lynn Bruyère (Université libre de Bruxelles)
    – Todd SHEPARD (Johns Hopkins University) « L’homme arabe» et la France (19621979).
    – Amandine LAURO (Université libre de Bruxelles)  Des sexualités « primitives» aux sexualités « du Sud » : Afrique sub-saharienne et expertise sexologique francophone (1950-1970).
  • 14:30 – 16:00 Conclusions Gert Hekma (Universiteit van Amsterdam), Sylvie Chaperon (Université Toulouse Jean-Jaurès) & Laura Di Spurio (Université libre de Bruxelles)

Les langues du colloque sont le français et l’anglais. Il n’y a pas de traduction simultanée prévue. / The languages of the conference are French and English. There is no simultaneous translation provided.

Programme imprimable


Comité scientifique / Scientific Commitee
Sylvie Chaperon (Université de Toulouse Jean Jaurès ) – Dominique De Fraene (ULB) – Tommy De Ganck (ULB) – Laura Di Spurio (ULB) – Guy Lebeer (ULB) – Carla Nagels (ULB) – David Paternotte (ULB) – Chris Paulis (ULg) – Valérie Piette (ULB) – Cécile Vanderpelen-Diagre (ULB)


Mercredi 21 au vendredi 23 mars 2018

Grand salle du CIERL
Bâtiment R17
Avenue F. Roosevelt 17
1050 Bruxelles

Info : cierl@ulb.ac.be

Inscription gratuite mais obligatoire : ici