Workshop "Patrimoine(s) et nouvelles technologies"

Du 09/06 au 10/06/2022

Depuis une vingtaine d’année, le champ des nouvelles technologies appliquées à l’étude, la conservation-restauration et à la valorisation du patrimoine s’est considérablement élargi. Des méthodes physico-chimiques à la photogrammétrie par drone, lasergrammétrie, LIDAR, réalité virtuelle ou augmentée, les nouvelles technologies induisent un tel remodelage des approches liées à l’étude du patrimoine que l’épistémologie de la discipline s’en trouve redéfinie au sein des digital humanities. Quelles sont les nouvelles techniques ? Pour quels progrès mais aussi avec quelles limites ? Quelles sont les reconfigurations professionnelles que ces techniques induisent, provoquent ou empêchent, à la fois dans les pratiques patrimoniales que dans leurs études ? Quelles sont les questions éthiques ou juridiques posées par leurs modalités, usages ou applications ?

D’un point de vue ontologique, la sauvegarde numérique rime aussi avec dématérialisation ou durablité, contribuant peut-être à la croissance d’une approche responsable du patrimoine. Dans un monde globalisé, mais à l’aune d’une criminalité elle aussi globalisée, les nouvelles technologies offrent également de nouveaux moyens de lutte contre le trafic illicite des biens culturels. En même temps, la révolution numérique mondiale est un leurre. De nombreuses personnes ou régions du monde n’ont pas encore d’accès satisfaisant à internet ou aux ressources numériques, ce qui pose la question des inégalités induites par ces nouvelles technologies. Quels sont les bénéfices ? Et quels sont les risques ?

Enfin, le secteur engendre-t-il de nouvelles modalités de perception ou de gestion du patrimoine ? D’autres manières de valoriser ou vulgariser le patrimoine culturel, en dehors des voies académiques, sont-elles permises par les nouvelles technologies ? Comment les réseaux sociaux, et les possibilités offertes par ces réseaux (partage en ligne, création de groupes, cybermilitantisme,etc.) influent-ils, positivement ou négativement, sur la conscience et la gestion collective dupatrimoine ? En termes économiques, ces technologies sont-elles la source de valeur ajoutée, d’emploi, ou de développement structurel ? Le colloque tentera de répondre à ces questions, dans un esprit d’échanges internationaux et interdisciplinaires, avec un accent particulier sur les études de cas portant sur le Maghreb.

Toutes les informations, détails, horaires et programmes sont disponibles sur le page officielle du colloque : https://sfaxforward.eu/events/workshop_4

Jeudi 09 juin 2022, de 9h à 19h & Vendredi 10 juin 2022, de 9h à 19h

Université libre de Bruxelles
Bruxelles - Belgique

Contact : sfaxforward@ulb.be

Voir tous les évènements