Sarah O'Neill

Professseure suppléante - Postdoctorante

Anthropologue médicale basée à l'Université libre de Bruxelles, Ecole de Santé Publique et au LAMC, Faculté de Philosophie et Sciences Sociales. Elle mène des recherches sur l'excision depuis 2004, particulièrement en Afrique de l'Ouest et dans la diaspora Africaine en Europe. Elle a obtenu son doctorat en anthropologie sociale à Goldsmiths College de Londres en 2013. Sa recherche doctorale portait sur l'opposition de la population locale à l'interdiction nationale des mutilations génitales féminines (MGF) dans le Fouta Toro, au nord du Sénégal. En collaboration avec Fabienne Richard et le GAMS, elle a supervisé l'étude "Men Speak Out" financée par Daphne EU et portant sur l'implication des hommes africains dans les MGF/E en Belgique, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Des recherches récentes ont été menées à CeMaViE, une clinique spécialisée en MGF à Bruxelles sur la chirurgie reconstructive du clitoris, ainsi que l'étude Gendernet Plus intitulée : "sharing Actions and Strategies for Respectful and Equitable Health Care for Women with FGC/M". Elle a également travaillé comme consultante sur les MGF/E pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Institut européen pour l'égalité des genres (EIGE).

Profil complet

Contacter Sarah O'Neill