Action de recherche concertée (ARC) Sex & Pil

Une spécificité belge ? Révolution sexuelle et (dé)pilarisation de 1960 à 2000. Une contribution à l’histoire de la transformation des normes de genre et de sexualité

MSH_STRIGES_arc-sex-pil_photo

La pilarisation, à savoir la gestion de la diversité religieuse et philosophique dans des sociétés hautement divisées, est une des caractéristiques fondamentales de la société belge. Elle a mené à l’existence de mondes séparés entourant les individus de la naissance à la mort. Outre la prise en charge pastorale, ce système s’est appliqué aux institutions dans des domaines tels que l’enseignement, la protection de la jeunesse, la santé, la famille ou le travail. Via l’examen de problématiques telles que l’introduction de la diversité des genres dans les écoles, la contraception et l’avortement, le VIH/sida et l’homosexualité, cette étude des transformations des normes de genre et de la sexualité depuis 1960 présente la dépilarisation sous un jour nouveau.

 Ce projet, qui réunit une équipe interdisciplinaire, cherche à mettre en lumière les intersections souvent négligées entre changements intimes et contestation des formes traditionnelles d’organisation sociale et politique en Belgique, qui ont vu le jour dans le contexte de la réorganisation de l’autorité en Europe occidentale.

Activités passées  :

Composition de l’équipe  :

Lynn Bruyère – Anne-Sophie Crosetti – Dominique De Fraene – Julie de Ganck – Laura Di Spurio – Juliette Masquelier – Guy Lebeer – Carla Nagels – David Paternotte – Valérie Piette – Caroline Sägesser – Cécile Vanderpelen-Diagre – Sarah Van Praet