Coordinatrice

JIHANE SFEIR

msh_omam_membre_jihane-sfeir

Jihane Sfeir est porte-parole de l’Observatoire des Mondes Arabe et Musulman de la MSH. Spécialiste du monde arabe contemporain elle est docteure en Histoire et chercheure rattachée au Mondes Modernes et Contemporains et affiliée à l’Institut d’Etudes Européennes. Elle est enseignante chercheure depuis 2009 à l’Université Libre de Bruxelles où elle dispense des cours portant sur l’histoire contemporaine du monde arabe, l’empire ottoman et les relations entre l’Europe et le monde arabe. Elle est également responsable du séminaire Monde Arabe Contemporain (SMAC) et de l’Université Euro-méditerranéenne. Ses principales publications portent sur les réfugiés palestiniens, l’histoire et la mémoire dans le monde arabe avec une attention particulière pour le Liban. Ses recherches actuelles portent sur la fabrication, les usages et les pratiques des archives dans le monde arabe, et sur la mémoire de la guerre civile libanaise. https://ulb.academia.edu/JihaneSfeir

Dr. Jihane Sfeir is responsible of the Observatory of the Muslim and Arab World Lebanese at the MSH. She holds a PHD in History and is a specialist of the contemporary Arab world, she is currently affiliated to the Institute of European Studies and a researcher at the Modern and Contemporary Worlds. Since October 2009 she has been a professor at the Free University of Brussels where she teaches courses on the contemporary history of the Arab world, the Ottoman Empire and the relations between Europe and Arab world. She also animates a seminar on contemporary Arab world. Her main research areas today concern the fabrication, the uses and the practices of archives in the Arab world, and the memory of the Lebanese civil war. https://ulb.academia.edu/JihaneSfeir

Promoteurs

LAURA CALABRESE

msh_omam_membres_calabrese

Laura Calabrese holds the Chair in Multilingual communication at the Université libre de Bruxelles. She teaches Discourse analysis, Sociolinguistics and Communication, and she is the associate editor of the academic journal Le Discours et la langue. Her research focuses on semantic controversies related to multicultural issues.


XAVIER LUFFIN 

msh_omam_membres_luffin

Xavier Luffin est professeur à l’Université Libre de Bruxelles, où il enseigne la langue et la littérature arabes. Il a également enseigné l’arabe à la Vrije Universiteit Brussel et à la Katholieke Universiteit Leuven. Il est membre de l’Académie Royale de Belgique et de l’Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer. Ses recherches portent notamment sur la littérature arabe contemporaine et sur les relations entre l’Afrique et le monde arabo-musulman. Il est également l’auteur d’une douzaine de traductions (roman, poésie, théâtre, nouvelles, récits de voyage) de l’arabe vers le français. Sa dernière traduction est « le Messie du Darfour », d’Abdelaziz Baraka Sakin, sortie chez Zulma en août 2016.

 Parmi ses publications récentes (livres) :

  • Les fils d’Antara. Représentations de l’Afrique et des Africains dans la littérature arabe contemporaine, Bruxelles, Safran, 2012,
  • Religion et littérature arabe contemporaine. Quelques regards critiques, Bruxelles, Académie royale de Belgique, 2012,
  • Printemps arabe et littérature. – De la réalité à la fiction, de la fiction à la réalité, Bruxelles, Académie royale de Belgique, 2013.
  • (avec L. Denooz), Aux marges de la littérature arabe contemporaine, Helsinki, Academia Scientiarum Fennica, 2013

FIROUZEH NAHAVANDI

msh_omam_membres_nahavandi

Docteure en sciences-sociales et spécialisée dans l’étude des pays en développement, particulièrement les pays musulmans. Récemment, ce sont la situation des femmes dans le monde musulman et l’extraction de nouvelles ressources du Sud par le Nord, à travers la marchandisation du corps, qui ont focalisé son attention.

Dernières publications :

  • Être Femme en Iran, quelle emancipation? publié à l’Académie Royale de Belgique – Collection “L’Académie en poche”
  • Commodification of Body Parts in the Global South Transnational Inequalities and Development Challenges – publié chez Palgrave Macmillan.

CHRISTIAN OLSSON

msh_omam_membres_olsson

Christian Olsson est chargé de cours en science politique à l’ULB affilié à l’OMAM et au REPI. Ses recherches dans le domaine de la International Political Sociology portent plus particulièrement sur la sociologie historique de la guerre, des conflits et de la violence politique (plus particulièrement en Irak et en Afghanistan), l’interventionnisme militaire dans le cadre des conflits au Moyen Orient, le rôle des entreprises militaires et de sécurité privées dans ce dernier cadre, ainsi que sur la généalogie coloniale des doctrines militaires contemporaines. Il a récemment publié dans les revues Alternatives, Etudes Internationales et Journal of Intervention and Statebuilding.

 

Chercheurs-doctorants

JULIE DE LOEUL

msh_omam_membres_julie-de-loeul

Julie De Loeul est diplômée en 2014 d’un bachelier en sciences humaines et sociales et en 2016 d’un master en sciences politiques à l’Université Libre de Bruxelles. Après un stage aux affaires politiques du Consulat général de Belgique à Jérusalem, Julie réalise actuellement un doctorat en sciences politiques et sociales, sous la direction de Jihane Sfeir, sur la surveillance et le contrôle israélien des Palestiniens de Jérusalem-Est.


ELISABETH DUBOIS

msh_omam_membres_dubois

Elisabeth Dubois a étudié son Bachelor en Sciences Politiques et son Master en Sciences de la Population et du Développement à l’Université Libre de Bruxelles. Elle approche le Monde Arabe au travers de premières expériences professionnelles dans le secteur de la coopération internationale au Maroc, de 2008 à 2012. Elle sera ensuite en charge de la coordination de l’Université Euro-Méditerranéenne (UEM) de juillet 2013 à Carthage, avant d’obtenir en 2013 une bourse du FRS-FNRS pour entamer une thèse de doctorat en sciences sociales sur le Maghreb sous la direction du Prof. Jihane Sfeir. Ses recherches doctorales portent à présent sur les mobilisations et le syndicalisme estudiantin en Tunisie avant et après le soulèvement de 2011. En 2014, elle intègre l’équipe de doctorant.e.s du SMAC (Séminaire Doctoral sur le Monde Arabe et Contemporain à l’ULB) et, en 2016, elle rejoint l’OMAM de la Maison des Sciences Humaines. Outre ces activités académiques, Elisabeth s’investit également depuis 2015 dans un cursus long de formation en Communication Non Violente (CNV).


EL CHEMALI LAURA

msh_omam_membres_el-chemali

Obtained a BA degree in Political Science from the Free University in Brussels and participated in a Erasmus Exchange with the University of Sussex in Brighton. Has a M.A. degree of European and European Legal Studies from Hamburg University, Germany and a M.A. of Political Science and Middle Eastern Studies from University Saint Joseph in Beirut, Lebanon. My M.A. thesis’ focused on the European Neighbourhood Policy in the Lebanon and the Southern Mediterranean.
My current research interest revolves around issues of refugees and forced migration in the Middle East; with a special focus on the work of local NGO’s in Lebanon and their ability to influence the decisions of international actors (e.g. UNHCR) and the Lebanese state. I joined many training courses and seminars concerning this issue at the Saint Joseph’s University in Beirut, the American University in Beirut, the Oxford Centre for Refugee Studies.


RAED ESHNAWER

msh_omam_membres_raed

Raed Eshnaiwer, a PhD candidate in Political Science at ULB. His research focuses on the the implications of the Syrian refugee crisis on the identity of the state in Jordan. Recently, the European University Institute published a research for Mr. Eshnaiwer on the « Palestinian Refugees from Syria in Jordan, the State of Exclusivism. » Raed got Phoenix scholarship, which is part of Erasmus Mundus scholarships. Mr. Eshnaiwer worked as a coordinator of the Forced Migration and Refugee Unit at Birzeit University in Palestine, in addition to teaching some introductory courses in international relations at the department of political science at the same university.


MOHAMED FAHMI

msh_omam_membres_mohamed-fahmi

Mohamed Fahmi est diplômé d’un master en études européennes de l’Institut d’études européennes (ULB) et d’un master en langues et lettres modernes orientales de l’Université Libre de Bruxelles. Doctorant en information et communication depuis octobre 2016, il réalise sa thèse sur la propagande de l’État islamique sous la direction de Jihane Sfeir et Irene Di Jorio, au département des Sciences de l’Information et de la Communication. Il est également doté d’une forte expérience professionnelle dans le domaine de la veille stratégique des réseaux djihadistes. Mohamed est membre de l’OMAM et du ReSIC.


SUZAN GIBRIL

msh_omam_membres_gibril

Suzan Gibril is an F.R.S-F.N.R.S Fellow, affiliated to OMAM and the CEVIPOL research centre at the Université Libre de Bruxelles (ULB).
Her fields of expertise include contentious politics in the Middle East, and particularly the making and development of collective contentious action in revolutionary and post-revolutionary Egypt, the political sphere and the concept of power as a whole, as well as the relations between sports and politics, specifically the relations between organised groups of football (soccer) supporters. So far, Suzan has published two main papers, “Contentious politics and bottom-up mobilisation in revolutionary Egypt: The case of Egyptian football supporters” in GERGES, F. (ed.), Contentious Politics in the Middle East, London, Palgrave (2015), and “Who do Egypt’s Pharaohs represent? The multifaceted support to the Egyptian national football team” in DE WAELE, J.M. (ed.), Le supportérisme des équipes nationales de football, Editions de l’ULB, Brussels (2016). A third paper, «  Du stade à Tahrir: libération et utilisation de l’espace public par les groupes de supporters en Egypte révolutionnaire et post révolutionnaire », is yet to be pulished in BUSSET, T. ; GASPARINI, W. (forthcoming), Aux frontières du football et du politique. Supportérismes et engagement militant dans l’espace public, Berne, Peter Lang (coll. Savoirs Sportifs 8).


MAXIME HELLIN

msh_omam_membres_hellin

Maxime Hellin est diplômé depuis juin 2016 en langues et lettres modernes, orientation Orientales, à finalité Monde arabo-musulman. Il entame à présent une thèse de doctorat au sein de l’ULB. Passionné depuis l’âge de 12 ans pour les musiques arabes, c’est naturellement qu’il se focalise sur celles-ci dans le cadre de son mémoire. Il continue à présent ses recherches en se spécialisant sur la musique contemporaine des pays du Golfe sous la direction de Laurence Denooz. Sa recherche a pour objectif de déterminer le degré de participation de la musique dans l’élaboration de l’identité khalijienne et des nationalismes. Il se focalise pour cela sur les représentations véhiculées dans les paroles afin d’identifier les principaux marqueurs du discours nationaliste. Il a nommé sa thèse: « Étude comparative des modes d’identification à la Nation dans les pays du Golfe à travers la musique contemporaine. Création d’un régionalisme et de nationalismes par la sauvegarde des patrimoines ». Il se concentre également sur la posture des corps masculins dans les chansons du Golfe. 


SAMAH HIJAWI

msh_omam_membres_hijawi

Thesis title : Chicken Scribbles and the Dove that Looks like a Frog : Exploring the aesthetics of loss and memory through performance and collage practices.

Over the last ten years Samah Hijawi has been working with memory in relation to icons in Arab history. With a focus on performance and collage, as well as multi-media practices, She uses photographs, political figures, paintings, songs and everyday narratives as anchor points for unpacking and critically questioning political and social histories she inherited as a Palestinian.  Samah Hijawi is a multi media artist, writer and curator living and working between Jordan and Belgium. Since 2005 she has collectively managed Makan Art Space in Jordan with Ola El Khalidi and Diala Khasawnih, and co-curates the on-going platform The River has Two Banks with Toleen Touq and Shuruq Harb. Her works have been presented in The Hayward Gallery in London, Darat Al Funun; the Khalid Shoman Foundation, in Jordan, MoMA, in New York, The Beirut Art Center,  inLebanon and Haus Der Kulturen Der Welt, in Germany among others.


JOHN NIEUWENHUYS

msh_omam_membres_nieuwenhuys

Diplômé en études européennes interdisciplinaires, John Nieuwenhuys a entrepris des recherches doctorales en histoire sur les mouvements de solidarité avec la Palestine en Europe de l’ouest, depuis 1967 jusqu’à nos jours. Ses travaux s’inscrivent dans le champ d’études du militantisme transnational, à partir du cas de la Belgique. Il est par ailleurs assistant au département de sciences politiques et affilié à l’Institut d’études européennes (IEE).


AMRO SADELDEEN

msh_omam_membres_sadeldeen

Amro Sadeldeen finished his PhD in Political and Social Sciences from ULB and Political Science and Thought from Luiss Guido Carli University in April 2016; part of the erasmusmundus GEM PhD scholarship. His PhD was on a Palestinian- transnational movement in interaction with European and other actors. He finished his MA in Urban Planning and Policy from the American University of Beirut, and his BA in Political Studies from the same university.


ELISABETH VANDENHEEDE

msh_omam_membres_vandenheede

Depuis 2010, je travaille sous la direction de Mme Jihane Sfeir. Mon objet de recherches porte sur les questions de mondialisation à travers l’étude des îles artificielles des pays du Golfe. Pour mener à bien mon doctorat, j’ai obtenu une bourse Mini-Arc en 2011. Ma thèse sera défendue dans le courant de l’année 2016-2017.


GIOVANNI VEZZANI

msh_omam_membres_vezzani

Giovanni is Doctor of Philosophy in Political Theory (LUISS Guido Carli, Rome) and in Political and Social Sciences (ULB, Brussels). His research investigates Islamic political thought from the viewpoint of political philosophy. His area of interest concerns mainly Islam in contemporary Europe with reference to the notions of citizenship and public reason.


RAGNAR WEILANDT

msh_omam_membres_weilandt

I am a doctoral researcher at the Université libre de Bruxelles and the University of Warwick working on the Euro-Mediterranean relations. I hold Master degrees from the London School of Economics and Royal Holloway, have spent about two years in various African and Middle Eastern countries and worked and interned with Airbus, the European Commission, KPMG and the German Chamber of Commerce in the United Arab Emirates.

Chercheurs associés

RADOUANE ATTIYA

Radouane Attiya a obtenu une licence de l’Université de Médine en droit et principologie islamiques (fiqh et uṣūl). Il a ensuite obtenu un Master en langues et littératures anciennes, orientation orientales, à finalité spécialisée en philologie orientale à l’Université Catholique de Louvain en 2010. Après s’être consacré un temps à la norme islamique dans les champs théorique et discursif, il prépare actuellement une thèse, au Département des Sciences de l’Antiquité de l’Université de Liège, sur l’actualité de la théologie spéculative de Maqrīzī et l’édition critique de son Tağrīd al-tawḥīd al-mufīd (L’unicité salutaire tamisée). L’étude de ce compendium permettra également d’identifier d’éventuelles résonances avec le discours islamique contemporain.


IRENE DI JORIO

msh_omam_membres_dijorio

Docteure en Histoire de l’Europe à l’Université de Bologne et à l’Université Paris X-Nanterre, Irene Di Jorio est titulaire depuis 2007 de la chaire d’Histoire de la Communication de masse de l’ULB. Ses recherches portent sur l’histoire des techniques, des théories et des professions de la communication, avec une attention particulière pour les transferts de « savoirs » et de compétences entre pays, régimes politiques et domaines différents (politique, militaire, commercial).


MARIE-SOLEIL FRÈRE

msh_omam_membres_frere

Marie-Soleil Frère est Maître de recherches du Fonds national de la Recherche scientifique et Chargée de cours à l’Université Libre de Bruxelles , où elle dirige le centre de recherche ReSIC (Centre de recherches en Information et Communication). Elle travaille depuis plus de vingt ans sur l’évolution des médias en Afrique francophone, en particulier leur rôle dans les processus sociaux et politiques (démocratisation, conflits, processus de paix, mouvements sociaux, élections…).  Elle a en outre réalisé de nombreux rapports et formations en Afrique francophone pour des ONG et institutions internationales. Marie-Soleil Frère est l’auteur de Journalismes d’Afrique (Bruxelles, De Boeck, 2016),  Elections et médias en Afrique centrale (Paris, Karthala, 2009), Afrique centrale. Médias et Conflits. Vecteurs de guerre ou acteurs de paix ? (Bruxelles, Editions Complexe, 2005), Médias et Communications sociales au Burkina Faso (Paris, L’Harmattan, 2003) et Presse et démocratie en Afrique francophone (Paris, Karthala, 2000). Actuellement, elle collabore à un projet européen portant sur le rôle des médias dans les conflits (financement FP7), au sein duquel elle se charge en particulier de l’analyse des situations au Burundi et en République démocratique du Congo, ainsi que des interactions entre les médias et leurs publics (www.Infocore.eu).


THIERRY KELLNER

msh_east_membres_kellner-thierry

Docteur en relations internationales de l’Institut universitaire de hautes études internationales (IUHEI) de Genève, Thierry Kellner est maître de conférence à l’ULB, chercheur associé à plusieurs centres de recherches de l’ULB (REPI, CECID, EASt, IEE) ainsi qu’au GRIP. Il est l’auteur de nombreuses études portant sur la politique étrangère de la Chine, la question du Xinjiang/Turkestan oriental, la géopolitique de l’Asie centrale et de l’espace caspien, la géopolitique du golfe Persique, les questions énergétiques, l’histoire de l’Iran ainsi que la politique étrangère (notamment asiatique) de l’Iran. Ses thèmes de recherche incluent actuellement l’étude et l’analyse de la politique étrangère de la République populaire de Chine; le rôle des émergents (Chine/Inde) au Moyen-Orient;  l’analyse de la politique étrangère de la République islamique d’Iran et les évolutions de l’Iran contemporain (période post-guerre froide).


DIDIER LEROY

msh_omam_membres_leroy

Le parcours multidisciplinaire de Didier LEROY lui a permis d’obtenir une Licence en Philologie et Histoire Orientales (Assyriologie), un Master en Etudes des Religions (Islamologie) et un Diplôme d’Etudes Approfondies transdisciplinaire (Enjeux et débats contemporains) de l’Université libre de Bruxelles. Il a ensuite soutenu sa thèse de doctorat portant sur l’évolution idéologique et structurelle du Hezbollah libanais. Celle-ci a été menée sous un régime de co-tutelle entre l’ERM (sciences sociales et militaires) et l’ULB (sciences sociales et politiques). Sa recherche post-doctorale a consisté en une analyse de la presse libanaise portant sur la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL). Il a également mené un projet consacré à la perception de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) dans le monde arabe. Ses activités plus récentes l’ont amené à voyager régulièrement en Afrique du Nord et au Proche-Orient afin d’y mener des recherches sur l’islam politique et le jihadisme, notamment sur les Frères Musulmans en Egypte et sur l’organisation de l’Etat Islamique en Irak et en Syrie (DAECH).


LEILA MOUHIB

msh_omam_logo

Leila Mouhib est docteure en sciences politiques et sociales (ULB).  Elle est actuellement coordinatrice scientifique de l’Université euro-méditerranéenne (Pôle Bernheim, ULB), et collaboratrice scientifique du REPI (Recherche et Enseignement en Politique Internationale, ULB).  Elle a enseigné comme Maître de conférences à l’ULB (2013-2015). Sa thèse de doctorat, défendue en 2013 sous la direction du Professeur Mario Telò, était intitulée : « Les politiques européennes de promotion de la démocratie au Maroc et en Tunisie.  Une analyse des rôles du Parlement et de la Commission, 2006-2012 ».  Un ouvrage tiré de la thèse sera publié prochainement aux Éditions de l’Université Libre de Bruxelles. Ses recherches portent sur les relations euro-méditerranéennes (particulièrement avec le Maroc et la Tunisie, où elle a séjourné dans le cadre de ses recherches) et la promotion de la démocratie, mais aussi sur les politiques de sécurité européennes, les interventions armées et la lutte contre la radicalisation. Elle enseigne, ou a enseigné, les thématiques suivantes : les relations extérieures de l’Union européenne, les relations internationales, le système politique des États-Unis, l’histoire de la pensée politique, le monde arabe et les printemps arabes, ou encore les questions liées au développement. Elle a également enseigné, dans le cadre d’échanges, à l’Université de Mohammedia, au Maroc (octobre-novembre 2010, novembre 2011). Par le passé, elle a été assistante à l’ULB, puis aspirante FNRS.
La liste de ses publications est disponible ici


CORINNE TORREKENS

msh_omam_membres_torrekens

Licenciée en sciences politiques et docteure en sciences sociales et politiques de l’Université Libre de Bruxelles, Corinne Torrekens est chercheuse associée au GERME et directrice de la première spin-off en sciences sociales et politiques de l’ULB, DiverCity. Elle a notamment publié « L’islam à Bruxelles » en 2009 aux éditions de l’Université de Bruxelles) et (avec Mascia, Carla, Ghesquière, François et Zibouh, Fatima), « La politique d’intégration en Région wallonne et à Bruxelles : Acteurs, enjeux et perspectives » en 2013 aux éditions Academia, ainsi que de nombreux articles scientifiques. Parmi ceux-ci : (avec Dirk Jacobs) “Muslims’ religiosity and views on religion in six Western European countries: does national context matter?”, Journal of Ethnic and Migration Studies, 2015. Elle est régulièrement invitée comme conférencière et a participé à de nombreux congrès et colloques internationaux. Elle est souvent amenée à fournir des conseils auprès d’institutions publiques et privées et a donné de nombreuses interviews qui éclairent l’actualité relative à ses domaines de compétence.