Coordinatrice

CHLOÉ DELIGNE 

msh_lieu_membres_deligne

Chloé Deligne est docteure en histoire, diplômée en gestion de l’environnement et en géographie humaine de l’ULB. Chercheuse qualifiée du FNRS depuis 2006 et enseignante à l’ULB, elle consacre ses travaux à l’histoire des relations entre sociétés et environnements, en particulier les environnements urbains. A ce titre, elle collabore à différents programmes de recherche interdisciplinaires ou interuniversitaires en Belgique et en France (PAI, PIREN, PIRVE, ARC, Anticipate). Elle a publié plusieurs ouvrages consacrés aux ressorts et enjeux de grandes transformations de Bruxelles (Bruxelles et sa rivière, 2003 ; L’expo 58, un tournant dans l’histoire de Bruxelles, 2009) et travaille actuellement avec l’équipe « Ecologies de Bruxelles » (ULB-Université St-Louis) sur l’histoire et le présent des terres cultivées à Bruxelles. Adepte de l’interdisciplinarité et du décloisonnement des savoirs, elle est investie dans plusieurs associations et collectifs bruxellois qui militent pour d’autres façons de faire la ville en alliant les questions sociales aux questions envrionnementales.
Liens : http://ecobxl.hypotheses.org/173 ; http://www.cityandsociety.be/ ; http://lac.ulb.ac.be/LAC/home.html

Membres

PAUL ARON

msh_lieu_logo

Paul Aron est directeur de recherche au FNRS et professeur à l’ULB. Il s’intéresse à l’histoire du théâtre et de la littérature à Bruxelles. Il a récemment codirigé avec Laurence Brogniez une livraison de la revue Textyles (47, 2015) portant sur « Bruxelles, une géographie littéraire », et publié plusieurs articles sur des écrivains liés à la ville. Il prépare également un « Guide littéraire de Bruxelles » pour CFC éditions.


LAURENCE BROGNIEZ

msh_lieu_membres_brogniez

Laurence Brogniez est professeure à l’ULB, où elle enseigne l’histoire littéraire et la littérature comparée. Ses recherches portent sur les arts comparés (littérature et arts plastiques) et sur l’histoire culturelle et les représentations littéraires de Bruxelles. Elle s’intéresse également à l’écriture viatique, aux guides et journaux de voyage. Elle a coordonné, avec Paul Aron, le numéro de la revue des lettres belges Textyles sur « Bruxelles, une géographie littéraire ». Elle est co-promotrice de l’ARC « Culture, mobilité, territoire. Emergence et transformation de l’identité métropolitaine bruxelloise (18e-21e  siècles) ».
Lien : http://micmarc.ulb.ac.be/


PAULO CHARRUADAS

msh_lieu_logo

Paulo Charruadas est historien et archéologue. Il s’intéresse à l’histoire urbaine des anciens Pays-Bas, Bruxelles en particulier, et accorde une attention particulière aux processus dynamiques, aux interactions et aux changements qui marquent les sociétés médiévales et postmédiévales dans leurs cultures matérielles, leurs cadres socioéconomiques et leurs conditions environnementales.


CORENTIN DE BAILLEUL

msh_lieu_logo

Corentin de Bailleul est assistant en Géographie humaine (Faculté des Sciences) et consacre ses recherches aux « villes intelligentes ».


TATIANA DEBROUX

msh_lieu_membres_debroux

Centrés sur la culture et le développement urbain, les thèmes de recherche de Tatiana Debroux s’inscrivent dans le champ de la géographie de l’art. Par la mobilisation d’un corpus de sources varié (quantitatives et qualitatives), d’une cartographie multiple (factuelle et narrative), d’une approche interdisciplinaire (géographie, sociologie de l’art, histoire culturelle, littérature), multiscalaire et comparative (sur le plan temporel et géographique), elle aborde sous un angle original, celui des activités artistiques, les mutations urbanistiques, sociales et économiques survenues dans les grandes villes européennes durant les deux derniers siècles. Ce faisant, et en tissant des liens avec les autres disciplines étudiant le champ artistique, ses travaux contribuent à la production de nouvelles connaissances sur les processus de formation matérielle et symbolique des espaces urbains et sur la structuration et l’évolution des scènes artistiques, à travers le regard d’une géographe. Après avoir effectué une thèse en géographie à ULB consacrée à la géographie des artistes plasticiens, Tatiana Debroux a coordonné pendant trois ans le projet interdisciplinaire MICM-arc, dédié aux liens entre culture, mobilité et identité métropolitaine bruxelloise. En 2016, elle a bénéficié d’une bourse postdoctorale de la Ville de Paris et mène des recherches sur les territoires des galeries d’art à Paris, à l’Ecole normale supérieure.

Lien : http://micmarc.ulb.ac.be/membres/tatiana-debroux/


PHILIPPE DE CLERCK 

msh_lieu_logo

Philippe De Clerck (1987) est architecte, chercheur à la Faculté d’Architecture de l’ULB et co-fondateur de DEV-space. Il a été co-organisateur des Brussels Master Classes entre 2011 et 2013. En tant que chercheur, il a été impliqué dans divers projets abordant les pratiques participatives de la ville, notamment l’antenne ]pyblik[ pour une culture de qualité de l’espace public. Sa recherche doctorale initiée en 2013 (centres de recherche Louise et Sasha) traite de la production et de la gestion communautaire de l’architecture alternative dans le grand Bruxelles, de leur évolution et de leur rôle potentiel dans le vocabulaire spatial de l’architecte-urbaniste.


JEAN-MICHEL DECROLY

msh_lieu_membres_decroly

Jean-Michel Decroly est professeur de géographie humaine, de démographie et de tourisme. Il préside le Département « Géosciences, environnement, société » (DGES) de la Faculté des Sciences et pilote l’unité de recherche « Géographie appliquée et géormarketing » (GAG) de l’Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire (IGEAT). Ses recherches sur la ville portent sur les logiques de production matérielle et idéelle de l’espace urbain sur les dynamiques démographiques urbaines et sur les effets que le tourisme exerce sur les usages, les représentations et les activités économiques urbaines.


SARAH DE LAET

msh_lieu_logo

Doctorante en Géographie humaine (Faculté des Sciences), Sarah De Laet travaille sur les migrations résidentielles des classes populaires bruxelloises.


VALÉRIE DUFOUR

msh_lieu_logo

Valérie Dufour est musicologue et chercheuse qualifiée du FNRS à l’ULB. Sa recherche porte sur la vie musicale des XIXe et XXe siècles et une partie de ses travaux est consacrée à la géographie des lieux de la musique vivante à Bruxelles.
Lien : micmarc.ulb.ac.be et ulb.academia.edu/ValérieDufour


CHRISTIAN DESSOUROUX

msh_lieu_logo

Christian Dessouroux, docteur en géographie, est chercheur à l’Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire. Il a contribué à plusieurs publications sur les politiques urbanistiques, l’aménagement urbain, les transports et l’histoire de Bruxelles. Ses travaux actuels au sein du groupe de recherche METROLAB.brussels portent sur les enjeux sociaux et urbains des dynamiques immobilières à Bruxelles. Il a contribué dernièrement aux publications « La production d’ensembles résidentiels élitaires (Bruxelles 18e-20e) : des ancrages durables de la domination ?  » (Genèses, 2015) et « Note de synthèse BSI. Le logement à Bruxelles : diagnostic et enjeux » (Brussels Studies, 2016).


JEAN-LOUIS GENARD

msh_lieu_membres_genard

Jean-Louis Genard est philosophe et docteur en sociologie. Il est professeur à la Faculté d’Architecture de l’ULB. Il est rédacteur en chef de la revue électronique de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), SociologieS. Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels Sociologie de l’éthique (L’Harmattan, 1992), La Grammaire de la responsabilité (Cerf, 2000), Les pouvoirs de la culture (Labor, 2001), Enclaves ou la ville privatisée (avec P. Burniat, La Lettre volée, 2003), Qui a peur de l’architecture ? Livre blanc de l’architecture contemporaine en Communauté française de Belgique (avec P. Lhoas, La Lettre Volée, La Cambre, 2004), L’évaluation des politiques publiques au niveau régional (avec S. Jacob et F. Varone, Peter Lang, 2007), Action publique et subjectivité (avec F. Cantelli, LGDJ, 2007), Critical Tools, les instruments de la critique (avec H. Heynen, La Lettre Volée, Nethca, 2012) ainsi que de très nombreux articles. Il co-dirige la collection Action publique chez Peter Lang, ainsi que la collection Architecture et aménagement du territoire aux éditions de l’ULB. Ses travaux portent principalement sur l’éthique, la responsabilité, les politiques publiques, en particulier les politiques sociales, les politiques de la ville, la culture et les politiques culturelles, l’art et l’architecture ainsi que sur les questions épistémologiques.


MARIE GILOW

msh_lieu_logo

Après des études en sciences politiques et géographie humaine, Marie Gilow s’est spécialisée en urbanisme et aménagement du territoire (master complémentaire à l’ULB). Elle s’intéresse notamment aux liens entre organisation sociale, structure spatiale et mobilité quotidienne. Dans le cadre de sa recherche doctorale, elle étudie dans une démarche qualitative les pratiques de déplacement des travailleuses à Bruxelles, afin de mieux saisir l’imbrication des rapports de genre et de classe dans la mobilité quotidienne.


THIBAULT JACOBS 

msh_lieu_logo

Thibault Jacobs est historien et urbaniste. Il réalise actuellement une thèse de doctorat portant sur les hôpitaux du Duché de Brabant au Moyen Âge, sur financement du F.R.S.-FNRS. Ses recherches se penchent sur l’interaction des structures de la charité avec la société urbaine et ses différents corps constituants, mais aussi avec l’espace de la ville médiévale. Il examine le rôle et les emplois des institutions charitables dans le processus de définition, d’affirmation et de cohésion des groupes sociaux émergents. Ses intérêts de recherche vont de l’histoire des hôpitaux et organisations caritatives à l’histoire de l’urbanisme et des transformations urbaines en passant par l’histoire de Bruxelles.


VIRGINIE JOURDAIN

msh_lieu_membres_jourdain

Virginie Jourdain a défendu une thèse en histoire contemporaine intitulée « L’Hôtellerie bruxelloise 1880-1940. Acteurs, structures et logiques spatiales d’un secteur multiforme » (2011). Ses recherches se concentrent sur l’histoire socio-économique de Bruxelles en général, et l’histoire du tourisme en particulier. Elle travaille actuellement pour le Brussels Studies Institute.


ANANDA KOHLBRENNER

msh_lieu_membres_kohlbrenner

Ananda Kohlbrenner est historienne et urbaniste de formation. Ses recherches se situent dans les champs de l’histoire environnementale, de l’histoire des Sciences et des Techniques (STS) et de l’histoire urbaine.  Elle a commencé en 2013 une thèse de doctorat sur les inondations à Bruxelles, les transformations historiques dont elles sont le produit et la manière dont les pouvoirs publics d’une part et des collectifs citoyens d’autres parts les appréhendent et tentent d’y répondre. Elle bénéficie pour cette recherche d’une convention Prospective Research for Brussels-Anticipate (Innoviris).


PIERRE LANNOY

msh_lieu_membres_lannoy

Pierre Lannoy est chargé de cours en sociologie à la Faculté de Philosophie et sciences sociales de l’ULB. Membre du centre de recherches METICES, il étudie les pratiques quotidiennes de mobilité ainsi que la généalogie des systèmes de transport, en particulier l’automobile.


JUDITH LEMAIRE

msh_lieu_membres_lemaire

Judith le Maire est architecte et docteur en Histoire de l’art spécialité Histoire de l’architecture contemporaine de l’Université Paris I La Sorbonne. Sa thèse, qui s’intitule La grammaire participative. Théories et pratiques architecturales et urbanistiques entre 1904 et 1968, a été primée par l’Académie Française d’Architecture. Elle a été publiée en 2014 sous le titre, Lieux, biens, liens communs. Emergence d’une grammaire participative en architecture et urbanisme, 1904-1969, aux Editions de l’Université de Bruxelles. Elle mène des recherche sur la question de l’identité visuelle des villes. Elle dispense des formations doctorales axées sur les outils de spatialisation de la recherche en architecture et en urbanisme et enseigne la théorie de l’architecture contemporaine. Elle est actuellement vice doyenne de la Faculté d’Architecture La Cambre Horta de l’ULS.


CHRISTOPHE LOIR

msh_lieu_logo

Christophe Loir est historien. Il étudie les mutations urbaines au tournant des Temps modernes et de l’Epoque contemporaine, notamment l’histoire de la mobilité spatiale et des aménagements urbains (architecture, urbanisme).
Lien : http://philoscsoc.ulb.be/fr/users/cloir


VALENTINA MARZIALI

msh_lieu_logo

Valentina Marziali, sociologue, consacre ses recherches aux espaces urbains, publics et semi-publics, dans une perspective ethnographique et comparative. En tant qu’Aspirante du Fonds National de la Recherche Scientifique, attachée au centre METICES de l’Université Libre de Bruxelles, elle réalise une thèse de doctorat sur la construction sociale et sensorielle des circulations d’humains et de non-humains dans les gares grande vitesse de Bruxelles et Milan.


ELOÏSE MOUTQUIN

msh_lieu_membres_moutquin

Eloïse Moutquin est chercheuse au sein du LIEU où elle prépare un projet de thèse de doctorat portant sur l’urbanisation des grandes propriétés foncières dans différentes communes bruxelloises après la seconde guerre mondiale et ses liens avec les questions patrimonailes. Son mémoire de master en Histoire (2015) proposait une relecture des Plans particuliers d’aménagement (PPA) adoptés à Bruxelles entre 1946 et 1971 à la lumière des préceptes de la Charte d’Athènes (1933) et des Congrès internationaux d’Architecture moderne (CIAM).


CLAIRE PELGRIMS

msh_lieu_membres_pelgrims

Claire Pelgrims est doctorante au sein du Laboratoire Urbanisme, Infrastructures et Écologies (LoUIsE) du Centre des Laboratoires Associés pour la Recherche en Architecture (CLARA) de la Faculté d’Architecture de l’Université libre de Bruxelles. Elle est diplômée maître en Architecture par l’ULB après un mémoire de fin d’études réalisé auprès de Géry Leloutre visant l’étude des bâtiments modernistes de grande hauteur dans leur relation au roadscape bruxellois. En 2015 et 2016, elle coordonne l’Action de Recherche Concertée « Culture, Mobilité, Territoire. Emergence et transformation de l’identité métropolitaine bruxelloise (18e-21e siècles) » [micmARC.ulb.ac.be] qui questionne l’identité métropolitaine émergeant de la rencontre entre mobilité et culture. Ses recherches doctorales, sous la supervision de Judith le Maire et Jean-Louis Genard, sont centrées sur la tension entre imaginaires de la vitesse et de la lenteur dans l’évolution des espaces de mobilité à Bruxelles depuis les années 1950. Elle obtient en 2016 un mandat doctoral d’Aspirant au F.R.S. FNRS.
Lien : http://micmarc.ulb.ac.be/


MARTIN ROSENFELD

msh_lieu_membres_rosenfeld

Martin Rosenfeld est chargé de recherche FNRS. Ses travaux portent sur les filières commerciales permettant la récupération, la transformation et la revalorisation en Afrique de l’Ouest de marchandises en fin de vie (vêtements de seconde main, voitures d’occasion…). Ces filières s’inscrivent dans une « mondialisation par le bas » qui offre des pistes de lecture alternatives sur l’entrepreneuriat, les migrations, mais aussi le développement urbain de places marchandes.


MURIEL SACCO

msh_lieu_logo

Muriel Sacco est actuellement chercheuse contractuelle à l’ULB et l’ULg et chargée d’enseignement à l’ULB et à l’UMons où elle enseigne la sociologie de l’action publique, la sociologie des migrations, et l’introduction à la science politique et méthodes de recherche et de consultance dans le secteur public. Sa thèse portait sur la lutte contre la dualisation sociospatiale dans les quartiers populaires de Bruxelles et de Montréal. Spécialiste de Bruxelles, de l’action publique et des migrations, Muriel Sacco participe à des recherches sur les politiques d’intégration, les politiques de rénovation urbaine, la médiation culturelle, le traitement des jeunes Bruxellois par la recherche scientifique, l’usage de substances psychoactives dans les populations immigrées, l’évolution du débat autour de la réaffectation des Casernes de la police, et le genre et le sentiment d’insécurité dans l’espace public. Elle a édité avec P. Devleeshouwer et C. Torrekens de Bruxelles, Ville Mosaïque (Presses de l’Université de Bruxelles, 2015), ainsi que plusieurs articles dans des revues largement accessibles : « Cureghem : de la démolition à la rénovation » (Brussels Studies, 43, 2010), « Les jeunes Bruxellois entre diversité et précarité » (Brussels Studies, 98, 2016, avec D. Kavadias, B. Spruyt, W. Smits & C. D’Andrimont), et « Heyvaert dans les Contrats de quartier : du commerce au résidentiel » (Uzance, 4, 2016).
Liens : http://www.brusselsstudies.be/medias/publications/FR_130_BruS43FR.pdf ;  http://www.brusselsstudies.be/medias/publications/BruS98FR.pdf ; http://www.patrimoineculturel.cfwb.be/index.php?id=14479


ÉRIC VAN ESSCHE

msh_lieu_membres_van-essche

Docteur en philosophie et lettres (histoire de l’art, 1995) de l’ULB. Eric Van Essche enseigne en la Faculté d’architecture et en la Faculté de philosophie et sciences sociales de l’ULB, et à l’École nationale supérieure des arts visuels (ENSAV) de La Cambre. Ses recherches couvrent les champs de la philosophie esthétique, de l’art contemporain, de l’art dans l’espace public et de l’approche critique des entreprises culturelles et des industries créatives.


MATHIEU VAN CRIEKINGEN

msh_lieu_logo

Mathieu Van Criekingen est géographe, enseignant-chercheur à l’ULB. Ses travaux portent sur les transformations contemporaines des quartiers populaires de centre-ville (relégation, gentrification,…) et des politiques urbaines, abordées sous l’angle des rapports sociaux de domination.

 

 

 

Membres associés

CLAIRE BILLEN

msh_lieu_logo

Professeur de l’Université. Honoraire depuis 2012. Médiéviste, active en histoire des villes et en histoire socio-économique, y compris l’histoire des rapports sociétés/environnements semi-naturels. Durant sa carrière universitaire, outre son travail en histoire médiévale, Claire Billen a beaucoup collaboré aux recherches et à l’enseignement de l’Institut de gestion de l’environnement et d’Aménagement du territoire (IGEAT). L’étude transdisciplinaire des espaces urbains anciens et actuels fait ainsi partie de ses sujets de prédilection.


CHRISTOPHER BRENT MURRAY

msh_lieu_logo

Maître d’enseignement au département de musicologie de l’ULB et a été Chargé de recherches au FNRS entre 2013 et 2016. Diplômé en composition, analyse musicale et musicologie historique, il a été formé entre les Etats-Unis et la France. Spécialiste de la musique du XXe siècle, notamment de l’œuvre et des techniques de composition d’Olivier Messiaen, il a travaillé depuis 2011 sur divers aspects de la vie musicale à Bruxelles au XXe  siècle.


DOMINIK SCHOLZ

msh_lieu_membres_scholz

Dominik Scholz est doctorant en histoire contemporaine à la Freie Universität Berlin en Allemagne. Sa thèse porte sur la politique urbanistique à Bruxelles pendant des années 1950, 60 et 70. Il est co-fondateur de l’ Arbeitskreis Historische Belgienforschung qui regroupe les historiens et historiennes germanophones qui s’intéressent à la Belgique.