Rencontre « Utopies et dystopies littéraires »

avec l’écrivain taïwanais, Kao Yi-feng 高翊峰, à l’occasion de la parution en français de son roman La Guerre des bulles, traduit par Gwennaël Gaffric, éd. Mirobole

Voici une fable à la lisière du fantastique, entre satire politique et imaginaire poétique. À Taïwan, dans une communauté de montagne coupée du monde, les réserves d’eau se tarissent. Face à des adultes incapables d’affronter ce problème de survie, les enfants comprennent que c’est à eux de le régler. Ils s’emparent d’armes, prennent la maîtrise du territoire et emprisonnent leurs parents. Lorsque ceux-ci protestent, le mouvement de résistance lancé par les enfants franchit un pas supplémentaire. Désormais maîtres du territoire, ils tentent d’établir un nouveau modèle de société, basé sur l’abolition des règles anciennes…
Roman d’initiation collectif, portrait d’enfants bouleversant, interrogation sur la volonté de puissance, La Guerre des bulles est aussi une violente satire sociale et une dystopie poétique.

Jeudi 8 février de 18h30 à 20h

Auditoire K.3.201
Campus du Solbosch
Bâtiment K – 3e niveau – Local K.3.201