east FR

Cours-conférence « Le sanctuaire shintô comme lieu de formation, transformation et de pérennité des sociétés ? »

par Aurélien Allard, Université Lille 3

Dans le cadre du cours, ANTHROPOLOGIE DES SOCIETES D’ASIE ORIENTALE (SOCAD491)

L’ethnologue Maurice Godelier tient pour thèse que « ce sont les rapports sociaux de nature politico-religieuse qui in fine rendent compte de la formation, des transformations et de la pérennité des sociétés ».  Depuis les temps anciens, les lieux de culte japonais – essentiellement les sanctuaires shintô (jinja 神社) – et – les temples bouddhiques (o-tera お寺) –  se trouvent au cœur des sociétés locales. Au cours de cette séance, nous verrons en quoi les sanctuaires peuvent être les marqueurs de l’évolution politique, sociale ou encore économique des sociétés japonaises de 1945 à nos jours. Pour ce faire, il nous faudra  appréhender l’évolution du culte dans ses dimensions locales et étatiques, et nous appuyer sur quelques exemples locaux des régions de Kyûshû, Shikoku et du Tôhoku. Nous interrogerons les divers rôles et enjeux que revêtent ces lieux pour leurs communautés (les groupes de fidèles ujiko 氏子) et la société contemporaine. Cette étude sera l’occasion de nous intéresser au devenir du processus de désenchantement enclenché dans les  années 60 et 70, à mesure que les campagnes se dépeuplaient et vieillissaient.

Mardi 24 avril 2018 de 14h à 16h

Auditoire AY.2.112
Bâtiment A – Porte Y – 2e niveau – Local AY.2.112
Avenue F. Roosevelt 50
1050 Bruxelles

Entrée libre et gratuite, sans inscription

Titulaire du cours : Vanessa Frangville