striges FR

Atelier Genre(s) et Sexualité(s) « Mesurer les variations des identités de genre : Essai d’épistémologie politique »

 

par Alain Giami, INSERM, Professeur invité MSH

Le sexe, c’est-à-dire la distinction binaire homme/femme – est la variable principale utilisée dans la plupart des enquêtes (sociologie, démographie, épidémiologie, etc.). S’appuyant sur une analyse narrative, cet article examine comment les enquêtes auprès des populations trans ont conçu des questionnaires dans le but d’améliorer la visibilité sociale et statistique des personnes qui n’entrent pas dans le dispositif binaire du sexe/genre. Au-delà de l’analyse de la littérature existante, la présentation analyse les « solutions » qui ont été élaborées dans une enquête française et brésilienne sur la santé et la citoyenneté des personnes transgenres utilisant le même protocole. Il s’agit de questions ouvertes laissant aux participant·e·s la liberté de choisir l’expression à l’aide de laquelle ils/elles définissent leur identification de genre, auto-définitions qui sont ensuite utlilisées comme catégories d’analyse des données quantitatives recueillies par le biais du questionnaire. Les partenariats établis avec les organisations trans et avec les professionnels de santé sont fondés sur une épistémologie politique qui sera discutée.

Biographie
Alain Giami est chercheur en sciences sociales. Directeur de recherche émérite à l’Inserm, il a dirigé l’équipe de recherche « Genre, sexualité, santé ».  Il a publié plusieurs ouvrages dont Infirmières et sexualité : entre soins et relations (en collaboration avec Pierre Moulin et Emilie Moreau, Presses de l’EHESP, 2015) ;  Sexual revolutions (avec Gert Hekma, Palgrave, 2014; publié en français à La Musardine, 2015);  Des sexualités et des handicaps : Questions d’intimité (avec Bruno Py et Anne Marie Toniolo, Presses Universitaires de Lorraine, 2013) ; L’expérience de la sexualité chez de jeunes adultes (avec Marie-Ange Schiltz, éditions Inserm, 2004). Il développe actuellement un programme de recherche international sur les Transgenres / Transsexuels (France, Brésil, Danemark, Italie, Norvège, Chili, Portugal) ainsi qu’une étude des transformations de la sexologie contemporaine vers la médecine sexuelle, la santé sexuelle et les droits sexuels.

Mardi 27 novembre de 17h à 19h

Salle Henri Janne (15e étage)
Institut de Sociologie
Avenue Jeanne, 44
1050 Bruxelles

Entrée libre sans inscription