omam FR

Conférence « Algérie 1962, révolution et fin de l’histoire»

par Malika Rahal, CNRS-FR

Mme Malika Rahal est invitée dans le cadre du séminaire « Monde Arabe Contemporain » de l’Observatoire des Mondes Arabes et Musulmans.

Malika Rahal est historienne chargée de recherche à l’Institut de l’Histoire du Temps présent (CNRS). Elle est spécialiste de l’histoire contemporaine de l’Afrique du Nord, ses recherches portent plus particulièrement sur l’histoire algérienne du temps présent. Elle a publié des ouvrages sur les engagements et les pratiques politiques sous domination coloniale, elle est notamment l’auteure de la biographie d’un militant algérien assassiné par les parachutistes durant la « Bataille d’Alger » (Ali Boumendjel. Une affaire française, une histoire algérienne, Paris, Belles Lettres,  2010). Elle a rédigé plusieurs articles sur la pratique de l’écriture de l’histoire dans le contexte algérien.

Résumé 

La conférence est basée sur un travail en cours autour de l’histoire populaire de l’Algérie de 1962. La guerre d’Algérie se termine en 1962 avec la signature des accords d’Evian le 19 Mars et l’indépendance du pays en Juillet. 1962 fut à la fois un moment paroxysmique de violence, d’immense euphorie et de deuil; une année de tous les dangers avec le risque d’une crise humanitaire mais aussi celle de la naissance d’une nation. En interrogeant la violence, le temps, l’espace et le corps (collectif et individuel), Malika Rahal analyse 1962 comme révolution.

L’inscription est libre mais obligatoire : ici

Mercredi 6 décembre de 12h00 à 14h00

Université libre de Bruxelles
Salle de réception de la Maison des Sciences Humaines
Batiment R – 3ème niveau
Avenue Antoine Depage 1
1050 Bruxelles