striges FR

Midis de STRIGES « Le vice du consentement. De la morale sexuelle et sanitaire des tribunaux »

par Charlotte Pezeril, Université Saint-Louis

Les Midis de STRIGES reviennent pour l’année académique 2019-2020 ! De l’urbanisme à la pharmacie en passant par la sociologie, l’histoire ou encore le droit, les Midis s’inscrivent dans une perspective interdisciplinaire où tous les sujets ont pour lien les études de genre.

Cette communication veut revenir sur la notion de consentement sexuel, à partir de décisions récentes prises par les tribunaux de différents pays (Belgique, France, Canada, Angleterre). Elle interroge cette notion à partir de ses limites juridiques, à savoir quand il est estimé insuffisant ou « vicié ». D’une part, le consentement peut en effet être non recevable s’il y a « fraude », « ruse » ou encore « mensonge », c’est-à-dire si l’un.e des partenaires n’a pas donné certaines informations ou a transmis de « fausses » informations préalablement à l’acte sexuel, notamment sur son genre ou son état de santé. Nous reviendrons particulièrement sur les cas de transmission, ou de tentative de transmission, du VIH tels qu’ils sont compris et condamnés par les tribunaux. D’autre part, le consentement n’est pas toujours un élément suffisant, surtout quand il se heurte à la « dignité humaine » (voir les débats autour de la traite et du travail du sexe), au « tort ou dommage causé à autrui » (cas BDSM) et à la « santé publique » (VIH et IST). A partir d’une approche d’anthropologie juridique, nous analyserons ainsi différentes décisions afin de mieux cerner la morale sexuelle et sanitaire de la justice contemporaine.

Charlotte Pezeril est anthropologue, directrice de l’Observatoire du sida et des sexualités de l’Université Saint-Louis de Bruxelles. Après son doctorat en anthropologie religieuse, ses recherches s’orientent vers les questions de stigmatisation et de discrimination des personnes vivant avec le VIH en Belgique et les études de genre dans une perspective intersectionnelle. Elle est enseignante dans le master interuniversitaire de spécialisation en études de genre (« Sciences sociales et genre : lecture critique de textes »), est membre du Comité Femmes et Sciences et Conseillère du Recteur pour la politique de genre de l’Université Saint-Louis de Bruxelles.

Mercredi 12 février 2020 de 12h15 de 14h00

Salle des commissions
Bâtiment R – 4e niveau – R4.110
Avenue Antoine Depage 1
1050 Bruxelles

Toutes les séances mensuelles sont gratuites et sans inscription